Delphine CASSIN BRUNETIERE - Orthophoniste

La prise en charge des troubles de la déglutition :

un enjeu en libéral ... une priorité en salariat 

Du bilan avec la "B.D 100 © " à la rééducation avec "Dysph'agir ©"


 

STRASBOURG : 26 et 27 avril & 18 et 19 octobre 2021 

LA ROCHELLE : 8 et 9 juillet  & 28 et 29 octobre 2021 - annulé

 

 

 

Visio : 8 et 9 juillet  & 28 et 29 octobre 2021


Télécharger
+ CASSIN BRUNETIERE Delphine - La prise
Document Adobe Acrobat 767.3 KB
Télécharger
inscription - Du bilan avec la BD100 à
Document Adobe Acrobat 426.1 KB


 

Je suis orthophoniste, passionnée depuis vingt ans par la dysphagie. J’ai réalisé un mémoire sur l’élaboration et l’étude d’un outil stimulant la flaveur. Salariée pendant quatorze ans en milieu hospitalier, de ma pratique clinique quotidienne auprès des patients dysphagiques sont nés la B.D 100 (bilan de la dysphagie) et Dysph’agir (outil de rééducation de la dysphagie). J’ai eu l’honneur de les présenter aux journées de neurologie de langue française avec l’UNADREO en 2017. Curieuse des saveurs de la gastronomie, j’ai à coeur d’accompagner les patients et leur entourage vers le plaisir de manger malgré la dysphagie. Une formation diplômante en éducation thérapeutique, des cours dispensés à l’IFSI et l’IFAS pendant douze ans et l’encadrement de stagiaires ont nourri mon besoin de transmettre mes connaissances. Depuis 2016, j’anime avec enthousiasme des formations auprès d’orthophonistes et d’équipes pluridisciplinaires pour (re)donner confiance face à la dysphagie avec des outils pratiques.

 

 

Dans son intervention intitulée Elabora­tion d'un outil d'évaluation et d'une batterie d'exercices pour la rééducation de la dysphagie de l'adulte, Delphine Cassin­ Brunetière (les Herbiers) a présenté le BD.100 (Bilan de la dysphagie sur 100 points) qu'elle a mis au point pour évaluer le degré de sévérité des troubles de la déglutition d'origine neurologique ou ORL. Il s'agit d'un bilan non invasif, basé sur une mesure chiffrée du risque de fausses routes en réalisant une anamnèse spécifique à la dysphagie, une évaluation chiffrée des praxies et une évaluation analytique lors d'essais alimentaires avec des textures alimentaires et un mode d'hydratation adaptés aux capacités motrices du patient. Elle a ensuite présenté l'outil rééducatif du B.D.100, qui consiste en une batterie d'exercices imagés, basés sur l'image mentale et le ressenti du patient. Un étalonnage est actuellement en cours afin d'obtenir un outil normalisé et standardisé. 

Plus tard dans la matinée, elle a également présenté La rééducation de la dysphagie neurologique de l'adulte dans un contexte de syndrome de Wallenberg, une méthode de rééducation spécifique qu'elle a mise en place pour ces patients, dans le but de renforcer la propulsion linguale et le tonus pharyngé. Cette rééducation est basée sur des praxies spécifiques à la rééducation vélo-tubo­tympanique (exercices linguaux, vélaires, mandibulaires, etc.), ainsi qu'avec des techniques de facilitation du réflexe de déglutition, notamment par la technique de Logemann, la stimulation phoniatrique avec la production de sons gutturaux postérieurs, ainsi que par des exercices contre résistance. Ses résultats ont montré une augmentation de la déglutition de la salive, une réintroduction des aliments per os avec des textures adaptées puis normales, et une amélioration de la déglutition des liquides. Ces exercices de renforcement de la base de langue, du pharynx, du voile, ainsi que les exercices d'adduction des cordes vocales ont permis la restauration du péristaltisme pharyngé. 

 

(L'ORTHOPHONISTE n'369 1 Unadréo )