Odile RIGAUX VIODE - Orthophoniste

L'orthophonie en neuro-oncologie 


L’amélioration des techniques d’imagerie, des connaissances sur le fonctionnement du cerveau, du traitement et de la prise en charge globale des tumeurs cérébrales entraînent l’arrivée d’un nombre croissant de patients présentant des pathologies neuro-oncologiques en centres de rééducation et en cabinets de ville.Ainsi, les orthophonistes sont de plus en plus fréquemment amenés à prendre en charge ces patients. 

Or la nature de ces pathologies et leurs traitements ont des répercussions sur la prise en charge rééducative, notamment en termes d’objectifs et d’organisation. Leur impact psycho-affectif est également important. 

Dans le cadre de maladies oncologiques, la personne traitée doit être au coeur de l’intervention orthophonique, qui ne se limite pas à un traitement analytique de chaque symptôme, mais donne une place prépondérante à la qualité de vie. 

Depuis quelques années, la vision localisationniste du cerveau (une aire cérébrale = une fonction) est abandonnée au profit d’une vision plus dynamique selon laquelle les fonctions cognitives sont sous-tendues par des circuits comprenant des épicentres corticaux ainsi que des réseaux cortico-sous corticaux interconnectés. Certains réseaux ont été identifiés et modélisés ; ainsi, un modèle de connectivité anatomo-fonctionnelle du langage a été proposé en 2013. Cette vision connexionniste permet d’expliquer certains mécanismes de compensation et ouvre de nouvelles perspectives à la rééducation orthophonique. 

Le caractère lentement infiltrant de certaines tumeurs permet, grâce à la plasticité cérébrale, une exérèse neurochirurgicale en conditions éveillées, se basant non plus sur des limites anatomiques mais fonctionnelles. Ceci permet d’améliorer la qualité de la résection et les effets des traitements, tout en préservant la fonction. Cette technique se développe, donnant un rôle essentiel aux orthophonistes qui évaluent les fonctions cognitives en péri-opératoire et qui prennent en charge la rééducation cognitive. Les troubles sont souvent discrets ; ils nécessitent l’utilisation de bilans et de techniques de rééducations adaptés. 

Ainsi, l’intervention orthophonique dans le cadre du suivi de patients présentant une pathologie neuro-oncologique, pour être optimale, doit s’appuyer sur de solides connaissances des pathologies neuro-oncologiques, des traitements associés et de leurs conséquences sur la qualité de vie (…), afin de s’adapter à chacun à chaque étape de sa maladie. 

L’intervention orthophonique doit également prendre en compte les nouvelles connaissances sur le fonctionnement cérébral et les techniques récentes de neurochirurgie. 

Acquérir ces connaissances peut permettre aux orthophonistes hésitant parfois à prendre ce type de patients, de prendre confiance en leur action. 


74382325087

S0720230120044

74382325086

S0720230120044


 

MARSEILLE : 13 & 14 novembre 2023

 

VISIO

 

5 & 6 juin 2023


Télécharger
RIGAUX Viode Odile - L’orthophonie en ne
Document Adobe Acrobat 2.1 MB
Télécharger
inscription - neuro oncologie.pdf
Document Adobe Acrobat 394.9 KB



Orthophoniste diplômée en 1999, je me suis orientée dès la fin de mes études vers la prise en charge du patient adulte présentant des troubles neurologiques. Après des expériences en libéral, en centre de gérontologie et en Maison d’Accueil Spécialisée (MAS), j’ai participé en 2005 à la création du service de Médecine Physique et de Réadaptation du Centre Hospitalier Sainte Anne à Paris, dirigé par le Dr Colle, où j’ai travaillé en équipe à l’évaluation et à la rééducation de patients présentant des troubles d’origine neurologique. 

En 2009, j’ai pu passer deux Diplômes Universitaires intitulés « Neuropsychologie : approches théorique et clinique » sous la direction du Pr Dubois et « Réhabilitation neuropsychologique » sous la direction du Pr Pradat-Diehl. 

A partir de 2011, au sein du service de neurochirurgie du CH Sainte-Anne, j’ai participé à la création de l’Unité de Neuro-oncologie, dirigée par le Pr Pallud. Il s’agit de l’un des centres français de référence dans la chirurgiede la tumeur cérébrale en condition éveillée. Mon travail a consisté à effectuer toutes les évaluations cognitives péri-opératoires des patients opérés en éveillé entre 2011 et 2018.

En 2014, j’ai obtenu le Diplôme Inter Universitaire de soins infirmiers en neuro-oncologie sous la direction du Pr Hoang Xuan et effectué mon stage à L’Institut Gustave Roussy. 

Depuis 2015, j’organise « Paroles au Bloc », un séminaire qui accueille chaque année une centaine d’orthophonistes autour de la chirurgie en éveillé. L’objectif est de permettre des échanges entre orthophonistes et autres professionnels experts dans le domaine et orthophonistes de libéral.  

Au cours de mon parcours professionnel, j’ai ainsi pu acquérir des connaissances cliniques, théoriques et pédagogiques dans le domaine de la neuro-oncologie susceptibles d’aider mes collègues dans leur pratique, d’où la création de cette formation en neuro-oncologie.